Forum regroupant les étudiants en étiopathie des facultés libres de Bretagne, Toulouse, Lyon et Paris.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthieu Gillet
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 24

MessageSujet: Rennes    Mar 8 Oct - 20:03


Anatomie du cœur

Introduction:
Le cœur: Organe musculaire creux dont les contractions permettent la circulation du sang.
Il est fait de tissu musculaire strié qui sont anastomosées.

Trois tuniques:
 → Interne: endocarde
 → Intermédiaire: myocarde
 → Externe: le péricarde

Le cœur gauche propulse du sang rutilant, le cœur droit du sang noirâtre.
Composé de quatre cavités.
 → Les ventricules qui ont un rôle moteur essentiel. Séparés par un septum.
 → Les oreillettes ont un rôle accessoire, chargées de remplir les ventricules de sang d'un  
      seul coup. Elles sont placées en arrière des ventricules.

On appelle systole la contraction, diastole le relâchement de chacune de ces cavités.

I/ Généralités:

A) Situation du cœur:
Il est situé dans la cage thoracique, couché sur le diaphragme.
Il est situé à l'étage inférieur du médiastin antérieur, se projette entre la 4è et 8è dorsale.
A droite et à gauche: les poumons
En arrière: l'œsophage.

B) Forme/ consistance, couleur et poids:
Pyramide triangulaire dont le grand axe est dirigé en avant, à gauche, en bas.
Sa pointe est tournée vers l'avant et la gauche et bat dans le 5ème espace intercostal G.

Le coeur est rougeâtre.
Son poids augmente avec l'âge, plus lourd chez l'homme.

II/ Configuration extérieure:
Le cœur a trois faces, trois bords, une base et un sommet.
Les limites des oreillettes et ventricules sont indiquées sur la surface extérieure par des sillons inter-ventriculaires, inter-auriculaire et auriculo-ventriculaire.

A) Les faces:
Il a des faces antérieure, inférieure et gauche.
A la surface, rampent deux artères coronaires qui occupent les sillons et assurent la nutrition des paroi.
Les faces sont divisées par le sillons auriculo-ventriculaire: segment ant et post.


1/ Face antérieure:
Le segment ventriculaire comprend:
 → Zone ventriculaire:
. De forme triangulaire, convexe.
. Traversée par le sillon inter-ventriculaire antérieure.
. Délimite un petit espace gauche: VG et un champ droit plus grand: VD

 → Zone artérielle:
. Partie supérieure du segment ventriculaire.
. Circonscrite par une partie du sillon auriculo-ventriculaire.
. Occupée par les orifices de l'artère pulmonaire en avant, aorte en arrière.
. Le segment auriculaire est masqué par ces orifices.
. Le segment s'étend latéralement par les auricules qui sont des prolongements de la  
            partie supérieure des oreillettes. Les auricules sont aplati transversalement.

Le segment auriculaire:
Il présente, au dessus de la zone artérielle du segment ventriculaire, une gouttière ouverte qui reçoit dans sa concavité, l'aorte et le tronc pulmonaire.

Le fond de la gouttière répond à la cloison inter-auriculaire.


2/ Face inférieure:
Légèrement convexe, un peu incliné en bas et en avant.
Le sillon auriculo-ventriculaire la divise en segment ventriculaire et auriculaire.

Segment ventriculaire:
 → Plus étendu, parcouru par sillon IVP, détermine deux champs:
. Plus étendu, VD
. VG

Segment auriculaire:
 → Étroit: Sillon AV rapproché surtout à gauche de la limite entre fac inf et base du cœur.
 → Présente à droite, l'orifice de la VCI qui appartient à la face post et inf de l'oreillette.


3/ Face gauche:
Elle est moins étendue que les deux autres, regarde en arrière et à gauche.
Elle est convexe verticalement.
Elle présente un segment formé par le VG et un autre formé par l'auricule gauche.



B) Les bords:
 → Bord droit: il va de l'embouchure de la VCI à la pointe du coeur en arrière.
 → Bord supérieur gauche.
 → Bord inférieur gauche.

1/ La base du coeur:
De là, part de gros vaisseaux artériels et veineux. Elle regarde en arrière.
Formée par la face postérieure des oreillettes.

Elles sont parcourues par le sillon interauriculaire, divise deux champs:
 → Champ gauche: Présente les 4 orifices des veines pulmo.
 → Champ droit: Présente les orifices de la VCS et VCI
                            Ces deux veines forment une paroi droite vasculaire: Le sinus veineux.

2/ Le sommet du coeur:
Le sillon inter-ventriculaire passe à droite.
Le sommet est presque entièrement formé par le VG.

3/ Les sillons:
 → Sillon AV: Situé dans un plan perpendiculaire au grand axe du coeur.
 → Sillon IV: Situé dans un plan verticale passant par le grand axe.
 → Sillon IA: Visible qu'en arrière, même plan que IV.

Ces sillons sont comblés par du tissu graisseux et y cheminent les vaisseaux du coeur.

4/ Les auricules:
Auricule D: Forme d'une pyramide triangulaire.
Auricule G: Contourné à la manière d'un S horizontal.

II/ Rapports du coeur:
Le cœur est situé dans le médiastin antérieur. 1/3 à droite, 2/3 à gauche de la ligne médiane.
La face antérieure du cœur est en rapport avec le plastron sterno-costal du 2è au 5è espace intercostal.

L'ensemble de ces limites délimite l'aire cardiaque.

 → La face inférieure repose sur le diaphragme.
 → La face gauche répond à la face médiastinale du poumon gauche.

La base répond au organes du médiastin postérieur:
 → L'œsophage.
 → L'aorte.
 → Veine grande azygos.
 → Canal thoracique.
 → Face ant des corps vertébraux de D6 à D8.

La bifurcation trachéale est plus haute, nettement au dessus de la base du cœur.






III/ Projection sur la paroi thoracique antérieure:
Le cœur suit peu les mouvements respiratoires.
Les modification de la silhouette cardiaque au cours de la respiration dépendent de la position du diaphragme.

Les deux angles supérieurs répondent à la partie moyenne des 2èmes espaces intercostaux.
L'angle inférieur droit se projette sur l'extrémité sternale du 8ème espace intercostal droit.
L'angle inférieur gauche répond au 5ème espace intercostal, 8cm de la ligne médiane.


IV/ Configuration intérieure du coeur:
Les cavités gauches et droites ne communiquent pas entre elles.
Les oreillettes communiquent avec les ventricules homo-latéral par orifice auriculo-ventriculaire.

La base de chaque ventricule est occupée par deux orifices:
 → Orifice auriculo-ventriculaire: Occupé par la valve AV, pointe s'avance dans ventricule.
 → Orifice artériel: Entre VG et aorte. Entre VD et artère pulmonaire.
                                Fermé par valvules sigmoïdes.

Les parois ventriculaires présentent des saillies musculaires appelées colonnes charnues.
Les plus importantes sont les piliers du cœur.

La base des piliers est adhérente à la paroi ventriculaire.
Le sommet donne attache à des cordages tendineux qui se terminent sur les valves des orifices AV et les maintiennent.


A) Les colonnes charnues:
1/ De 1er ordre:
Ce sont les piliers du cœur ou muscle papillaire.
Elles sont coniques

. Cordages tendineux du premier groupe:
Les plus résistants qui s'insèrent au bord adhérents de la valve.

. Cordages tendineux du second groupe:
Les plus grêles, s'insèrent face externe des valves.

. Cordages tendineux du troisième groupe:
Ils s'insèrent sur les bords libres des valves.

2/ De second ordre:
Ils s'insèrent sur le ventricule à leurs extrémités.
La plus remarquable est la bandelette de poirier.

3/ Du 3è ordre:
Simple relief adhérent à la paroi ventriculaire sur toute sa longueur.
B) Les cloisons:
 → La cloison inter-ventriculaire
 → Le septum auriculo ventriculaire:
. L'orifice gauche porte la valvule mitrale, munie de deux valves.
. L'orifice droite porte la valvule tricuspide munie de trois valves.

 → La cloison inter auriculaire:
Caractérisée par la présence à sa partie moyenne de la fosse ovale, reliquat du foramen ovale.


C) L'oreillette droite:
C'est là que débouchent les deux veines caves.
Les parois sont moins épaisses que celles des ventricules.

 → Paroi externe présente le relief musculaire des muscles pectinés.
 → Paroi interne est formée par la cloison IA.
 → Paroi supérieure: En arrière: VCS/ En avant: auricule droit.
 → Paroi inférieure: VCI. En avant et en dedans: sinus coronaire.
                      C'est deux orifices sont incomplètement fermés par les valvules  
                                 d'Eustachi et de Thébésius.

 → Paroi antérieure: Présente l'orifice AVD, fermé par la tricuspide, trois valves.
 → Paroi postérieure: Présente un tubercule inter-veineux.

D) Le ventricule droit:
Il fournit la naissance de l'artère pulmonaire.
Pour empêcher le sang lancé de retourner au ventricule: Trois valvules sigmoïdes.

La base est entièrement occupé par l'orifice AVD et l'orifice de l'artère pulmonaire.
L'orifice pulmonaire regarde en haut, en arrière et à gauche, il comporte trois valvules:
 → Une antérieure, deux postéro-latérales.

L'orifice AV est situé dans un plan vertical, regarde en arrière et a droite, possède 3 cuspide.
Chaque cuspide reçoit des cordages de piliers implantés sur la partie moyenne de la paroi ventriculaire correspondante.
 → Muscle papillaire ant: Implanté sur paroi antérieur et aux cuspides inf et int.
 → Muscle papillaire post: Il donne des cordages aux cuspides inf et int.
 → Muscle papillaire int: Il donne des cordages aux cuspides int et ant.
        L'un deux est plus important: muscle du cône artériel.

La paroi antérieure répond à la face sterno-costale du coeur.
La paroi inférieure répond à la face diaphragmatique du coeur.

La paroi interne est formée par la cloison IV.
Elle présente à sa partie moyenne une saillie musculaire horizontale, l'éperon de Wolff qui sépare les deux orifices du VD.
Au niveau du sommet, on trouve des colonnes charnues du 1er et 2é ordre.
E) L'oreillette gauche:
La paroi du coeur gauche est plus épaisse car l'énergie nécessaire à la propulsion du sang est plus importante dans la grande circulation.

 → Paroi externe
 → Paroi interne: Formée par la cloison IA. Elle présente le repli semi-lunaire et la fossette  
                             préseptale.
  → Paroi supérieure.
  → Paroi inférieure.
 → Paroi postérieure: S'y abouchent les quatre veines pulmonaires.
 → Paroi antérieure: Occupée par l'orifice AVG, valve mitrale.

F) Le ventricule gauche:
Il a la forme d'un cône. Il fournit la naissance de l'aorte.
On trouve trois valvules sigmoïdes à l'origine de ce vaisseau artériel.

 → Paroi droite: Constituée par la cloison IV.
 → Paroi gauche: Présente les deux piliers de la valvule mitrale.
 → Bords postéro-inférieur et antéro-supérieur.
 → Sommet arrondi, parcouru par des colonnes charnues de 2è et 3è ordre.

La base:
 → Entièrement occupée par l'orifice mitral et orifice aortique.
 → Orifice AVG occupe la partie inférieure de la base, fermé par la valvule mitrale.
 → Valve droite reçoit des cordages de 3è ordre, la gauche de tous les ordres.

L'orifice aortique est situé en avant et à droite de l'orifice AVG, en arrière de l'orifice pulmo.
Fermé par trois valvules sigmoïdes.

La valve mitrale droite et les cordages divisent le ventricule en une chambre gauche (remplissage) et une chambre de droite (chasse)


V/ Le myocarde:
C'est le muscle cardiaque.
Les fibres musculaires prennent leurs insertions sur un appareil fibreux placés à la base des ventricules et qui forme la charpente du coeur.

A) La charpente fibreuse du coeur:
Elle se compose de quatre anneaux fibreux atrio-ventriculaires, placés autour des ostium atrio-ventriculaires et artériels de la base des ventricules.

1/ Les anneaux fibreux auriculo ventriculaires:
Les bords atrial et ventriculaires des anneaux servent de surface d'insertion aux fibres musculaires des atriums et ventricules.
Leur bord externe ou périphérique répond aux anneaux fibreux voisins et au sillon atrio-ventriculaire.

2/ Les anneaux artériels:
Ils sont formés dans chaque orifice par trois épaississement fibreux de la paroi.
Ils répondent au bord adhérent des trois valvules ½ lunaires.
L'anneau aortique s'unit en arrière aux anneaux atrio-ventriculaires.

3/ Les fibres musculaires:
. Les fibres des ventricules:
Le cœur ventriculaire est composé de deux sacs musculeux renfermés dans un 3è sac.
Les ventricules se composent de fibres commune aux deux qui enveloppent les 2 précédent.

.Les fibres des oreillettes:
Des fibres propres et communes s'échappent des anneaux atrio-ventriculaires et y reviennent pour former la musculature mince des oreillettes.


B) Le système de commande ou cardio-necteur:
Le tissu musculaire cardiaque est strié mais la contraction n'obéit pas à la volonté.
Il produit et conduit dans tout le muscle cardiaque l'excitation qui déclenche la contraction.
C'est un système de cellules musculaires et nerveuses.

1/ Nœud sinusal:
Il est situé dans l'oreillette droite près de l'embouchure de la VCS.
Il commence en haut sous le péricarde et se termine paroi atriale près de l'endocarde.

2/ Faisceau de His:
Les fibres sont épanoui dans l'oreillette et se rassemblent pour former le faisceau de His.

Son tronc chemine dans le septum et se divise rapidement en deux branches droite et gauche destinées à chacun des ventricules qui se ramifie dans le myocarde en formant un réseau de myo-fibrilles conductrices cardiaque.


VI/ L'endocarde:
C'est une mince membrane qui tapisse les cavités et constitue les valvules.
Elle se continue avec l'endothélium des gros vaisseaux
Il tapisse uniquement la face viscérale des valvules artérielles.

VII/ Le péricarde:
C'est l'enveloppe fibro-séreuse du coeur, de l'origine des gros vaisseaux cardiaques.
Il est composé du péricarde fibreux (fixité et de protection) qui entoure le péricarde séreux (glissement)

A) Péricarde séreux:
Le péricarde séreux est formé de deux feuillets pariétal et viscéral.
Il y a une cavité virtuelle entre les deux qui renferme un liquide visqueux destiné à faciliter les mouvements du cœur.


1/ Le feuillet viscéral:
Il tapisse les ventricules.
De là, il se prolonge le pédicule artériel qui comprend l'aorte et l'artère pulmonaire.
Il se prolonge sur les oreillettes et le pédicule veineux, constitué par les VCS et VCI et les quatre veines pulmonaires.

Il forme deux gaines autour des vaisseaux de la base du cœur:
 → L'une entoure le pédicule artériel et s'étend face antérieure.
 → L'autre entoure les pédicules veineux et forme des diverticules + ou – profond.

Le plus profond diverticule face postérieure de L'OG entre VCI et les veines pulmonaires est le cul de sac de Haller.

Entre les deux gaines du feuillet, la cavité séreuse s'étend en formant un canal qui permet aux doigts introduits dans la cavité péricardique de contourner en arrière le pédicule artériel.

Le canal appelé sinus transverse du péricarde est limité:
 → En avant: Pédicule artériel.
 → En arrière: Oreillettes.
 →  En haut: Branche droite de l'artère pulmonaire.
 → En dedans: Pli vestigial de Marshall.

Récessus pulmonaire gauche situé entre:
 → En haut: Artère pulmonaire gauche.
 → En bas: Veine pulmonaire supérieure gauche.
 → Le fond: Constitué par le péricarde pariétal libre.
 → Le pli de Marshall, sépare ce récessus de l'orifice gauche du sinus de Teil.

Il existe une fossette rétrocave inconstante, situé en arrière de la VCI, au dessus de la veine pulmonaire droite.


Ligne de réflexion:
 → Autour du pédicule artériel:
S'étend de bas en haut et de gauche à droite sur la face antérieure du péricarde.
S'étend de l'origine de l'artère PG jusqu'au tronc brachio-céphalique artériel.

 → Autour du pédicule veineux:
La ligne est très rapproché du point d'abouchement des vaisseaux dans les oreillettes sauf au niveau de la VCI.


2/ Le feuillet pariétal:
Il recouvre le feuillet viscéral, et est adossé à un sac fibreux appelé péricarde fibreux.




B) Le péricarde fibreux:
C'est une membrane épaisse, résistante, qui recouvre le feuillet pariétal du péricarde séreux.
Il engaine l'origine des gros vaisseaux du cœur de la même façon que le péricarde séreux.

Il contient donc le cœur et ses vaisseaux:
 → Artères coronaires.
 → Veines du cœur.
 → Vaisseaux lymphatiques.
 → origine des gros vaisseaux.

Il répond:
 → En arrière: Organes du médiastin postérieur (surtout œsophage)
 → Latéralement: Séparé des plèvres médiastinales par une couche de tissu cellulaire dans  
            laquelle descendent le nerf phrénique et les vaisseaux diaphragmatiques supérieurs.

 → En bas: Sur le diaphragme, au niveau du centre phrénique.

Certains désignent sous le nom d'espace de Portal, l'intervalle compris entre le péricarde et le diaphragme.

En bas, le péricarde émet une gaine qui entoure la VCI jusqu'au diaphragme.

En haut, le sac fibreux péricardique se sépare du feuillet pariétal le long de la ligne de réflexion de la séreuse et se prolonge à la surface des gros vaisseaux en se confondant avec leur tunique externe.

Le péricarde fibreux est uni aux parois et aux organes voisins via les ligaments, c'est donc un moyen de fixité du coeur.


VII/ Les moyens de fixité du coeur:
Le péricarde fibreux fixe le coeur aux organes voisins par des ligaments.
Le coeur est libre dans le sac fibreux péricardique.

1/ Les ligaments sterno péricardiques:
 → Supérieur: Pairs, de la face post du manubrium sternal jusque sous le péricarde en avant  
                       des vaisseaux.
 → Inférieur.

2/ Ligaments vertébraux péricardiques

3/ Ligaments phréno péricardiques
 → Antérieur/ droit/ gauche.

Des éléments fibreux relient le péricarde à la trachée, aux bronches et à l'œsophage.


VIII/ Structure supportant les VE et VS du coeur:

A) Les structures supportant les VE
1/ Vascularisation du cœur:
Les artères coronaires droite et gauche naissent de la crosse de l'aorte, en dessous des valves aortiques.
Elles cheminent dans le sillon du coronaire de part et d'autre de l'artère pulmonaire.
Au cours de leur trajet, elles donnent des branches qui vont dans le territoire cardiaque.
Chacune irrigue un territoire qui lui est propre.


. La coronaire gauche:
Schéma

Origine:
Elle naît de l'aorte, au dessus de la valvule sigmoïde gauche.

Trajet:
 → Chemine dans la dépression qui sépare artère pulmonaire de l'OG et de l'auricule G.
 → Gagne l'extrémité supérieure du sillon inter-ventriculaire antérieur.
 → Parcours ce sillon jusqu'à la pointe.
 → Contourne le sommet du coeur.

Terminaison:
Sillon interventriculaire inférieur.

Collatérales:
 → Rameaux vasculaires pour les parois voisines
 → Artère graisseuse de Vieussens.
 → Rameaux auriculaire pour OG et VG
 → Artère circonflexe avec rameaux à l'OG et VG
 → Artères ventriculaires

. La coronaire droite:
Plus volumineuse.

Origine:
Elle naît au dessus de la valvule sigmoïde droite.

Trajet:
 → Chemine entre l'artère pulmonaire et l'auricule droite.
 → S'infléchit à droite et s'engage dans la partie droite du sillon auriculo-ventriculaire.
 → Se coude à l'extrémité postérieure du sillon IV inférieure.
 → Passe dans ce sillon.

Terminaison:
 → Proche du sommet du cœur.
 → S'anastomose la plupart du temps avec la gauche.
Collatérales:
 → Rameaux vasculaires pour l'aorte et l'artère pulmonaire.
 → Rameaux auriculaires pour auricules et oreillettes.
 → Rameaux auriculaires et ventriculaires.
 → Rameaux ventriculaires et artères perforantes pour la cloison.

Les artères coronaires droites et gauches sont anastomosées entre elles dans 97% des cas.
Ces anastomoses se situent:
 → Cloison interventriculaire
 → Sillon auriculo-ventriculaire postérieure.
 → Pointe du coeur
 → Sur le dôme auriculaire.
 → Autour de l'artère pulmonaire.


. Les veines caves:
Il est fait de deux troncs qui aboutissent séparément à l'oreillette droite.

La veine cave supérieur est formée à la réunion des deux troncs briachio-céphalique.
Elle collecte le sang veineux de la tête et des membres supérieurs, de la veine azygos.
Elle se jette dans l'oreillette droite.

La veine cave inférieure reçoit le sang de l'abdomen, bassin et membres inférieurs.
Elle est formée par le confluent des veines iliaques.
Elle monte à droite de l'aorte, reçoit les veines sus hépatique et se jette dans l'OD

Les deux veines caves sont unies par une arcade qui est la veine azygos et qui reçoit les veines intercostales.


. Les veines pulmonaires:
Elles sont au nombre de quatre
Elles ramènent à l'OG le sang oxygéné, rutilant.
Ce sont les veines fonctionnelles des poumons.
Elles se dirigent en dedans et s'abouchent dans la paroi postérieure de cette cavité.

B) Structure supportant les VS
Les veines du cœur chemine à la surface du cœur.
Elles s'évacuent dans le sinus coronaire qui débouche dans l'OD.

1/ La grande veine coronaire:
Origine:
Vers la pointe du cœur.

Trajet:
 → Chemine dans le sillon IV antérieur jusqu'à son extrémité supérieure.
 → S'infléchit à gauche.
 → S'engage dans le sillon AV et parcours ce sillon.
Terminaison:
 → Face inférieure de l'OD.

A sa terminaison, la grande veine coronaire augmente brusquement de calibre et ce conduit veineux terminal dilaté prend le nom de sinus coronaire.

Ce sinus présente une valvule à chacune de ses extrémités:
 → Valvule de Vieussens au point de réunion avec la grande coronaire.
 → Valvule de Thébésius se trouve à son orifice d'abouchement dans l'oreillette.

. Collatérales de la grande veine coronaire:

 → Veines de la cloison inter ventriculaire.
 → Veines de la partie antérieure des VD et VG
 → Veines de la paroi gauche du VG et OG.

. Collatérales du sinus coronaire:
 → Grande veine coronaire.
 → Veine oblique de l'OG, se termine à l'exrémité gauche du sinus, forme pli vestigial.
 → Veine du VG
 → Veine IV inférieure
 → Petite veine coronaire.



2/ Les petites veines cardiaques:
Elles naissent de la partie antérieure et droite du ventricule droit et s'abouchent directement dans l'oreillette droite. La plus importante est la veine du bord droit.


3/ Les veines de Thébesius:
Ce sont les petites veinules de la paroi du coeur, s'abouchent dans les oreillettes et ventricules par les pores de Vieussens.
Elles se rencontrent principalement dans les oreillettes et muscles papillaires des ventricules.


4/ L'aorte:
C'est l'artère principale du cœur, elle alimente la grande circulation.
Elle irrigue la totalité de l'organisme sauf la circulation fonctionelle des poumons.

Origine:
Ventricule gauche.

Trajet:
 → Elle dessine une crosse puis descendante.
 → Se plaque sur le flanc gauche de la face antérieure de la colonne vertébrale.
 → Parcourt le thorax puis l'abdomen.

Terminaison:
Se divise au dessus de l'entonnoir pelvien pour fournir les artères iliaques primitives.

L'aorte émet de nombreuses branches, la portion ascendante donne les artères coronaires qui irriguent les parois du coeur.

La crosse de l'aorte correspond au segment initial de l'aorte.

L'aorte décrit cette crosse à concavité inférieure au dessus du pédicule pulmonaire gauche. Elles se terminent au niveau de la 4è vertèbre thoracique où elle se poursuit par l'aorte thoracique descendante.

Principales collatérales de la crosse de l'aorte:
 → Artère coronaire gauche
 → Artère coronaire droite
 → Tronc brachio-céphalique qui fournit la sous-clavière droite et carotide primitive droite.
 → Artère carotide primitive gauche
 → Artère sous-clavière gauche.

De moindre importance:
 → Artère thyroïdienne moyenne
 → Artères bronchiques
 → Artères oesophagiennes

L'artère thoracique fournit les artères intercostales.

Les branches principales de l'aorte abdominale sont:
 → Tronc cœliaque: Trifurque en donnant la splénique, hépatique et coronaire stomachique.
 → Mésentérique supérieure
 → Les rénales
 → Les artères génitales.
 → La mésentérique inférieure.

Les branches terminales de l'aorte se divisent en iliaque interne et iliaque externe.


5/ L'artère pulmonaire:
Artère fonctionnelle des poumons, alimente la petite circulation.
Elle naît du ventricule droit, en avant de l'orifice aortique.
Elle si divise rapidement en deux branches pour chaque poumon et aboutit aux capillaires pulmonaires.

Elle contient du sang désaturé.

6/ Vascularisation lymphatique du cœur:
La surface est recouverte d'un réseau lymphatique sous péricardique dans lequel se déverse les réseaux du myocarde et de l'endocarde via des connecteurs.

De ce réseau partent deux troncs collecteurs principaux droit et gauche.
La gauche draine la partie gauche du réseau dans un ganglion intertrachéobronchique.
Le droit se termine dans un ganglion précarotidien.


C) Les nerfs, support de variables d'entrée et de sortie:
Le système nerveux central et le sympathique n'interviennent que pour modifier l'automaticité du cœur, selon les besoins de l'organisme.

1/ Innervation sympathique et parasympathique:
Le plexus cardiaque est formé par des rameaux du pneumogastrique parasympathique et des nerfs cardiaques sympathique.
Le nerf pneumogastrique freine le coeur, les nerfs sympathiques l'accélèrent.

Il s'étend sur les faces antérieur et postérieur de la crosse aortique.
Cela forme les plexus antérieur et postérieur.

On a une formation anastomotique nerveuse au dessus de la crosse, ce sont les ganglions de Wrisberg.

Afférences sympathique:
 → Nerf cardiaque supérieur, issue du ganglion cervical supérieur.
 → Nerf cardiaque moyen, issue du ganglion cervical moyen.
 → Nerf cardiaque inférieur, issue du ganglion cervical inférieur.

Afférences parasympathique du plexus:
 → X droit
 → X gauche
 → Nerf cardiaque moyen.

Efférences du plexus:
Ils se divisent en deux groupes:
 → Filets auriculaires: vont directement aux oreillettes.
 → Plexus coronaire droite et gauche: autour des artères coronaires.


Ces plexus donnent des filets nerveux qui s'anastomosent à la surface cardiaque où il forme un plexus sous péricardique.

2/ Le système cardio necteur:
Les contractions du cœur sont automatiques.
Elles résultent de l'action de ganglions nerveux situés dans la paroi de l'OD
Le nœud sinusal les déclenche.
Le noeud auriculo-ventriculaire les répartit et les coordonne.
Celui-ci assure l'acheminement des ondes nerveuses vers les deux ventricules grâce au faisceau de His.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RENNES (CHU) Dr Cadre
» Ma fille Mia (2mois1/2) à une fente palatine + RENNES
» renseignement déroulement stage/cours sur rennes et tours
» dr cadre et azziz a rennes?
» Un autre Pique-nique vegan à Rennes le samedi 11 septembre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum étiopathie :: Cours / Techniques étiopathiques :: Théorie :: Système cardiaque :: Cours-
Sauter vers: